Fêter le jour de l’an en Équateur

J’ai passé beaucoup de Jour de l’An autour du monde, à Ubud sur l’île de Bali, au Costa Rica, en Jamaïque, à New York, à Lima au Pérou mais mon expérience la plus touchante a été sur l’île de San Cristobal, une des îles Galápagos en Équateur.

QUE FAIRE AU JOUR DE L’AN EN EQUATEUR – ILE DE SAN CRISTOBAL – GALAPAGOS

Le party est déjà commencé au village de Puerto Baquerizo Moreno qui est aussi la capitale de la province des Galápagos, sur l’île de San Cristóbal en Équateur. Sa population est d’environ 5 600 habitants, ils vivent principalement de la pêche et du tourisme. Pour les festivités du nouvel an en Équateur, il y a plusieurs traditions pour la fin de l’année et je compte passer la journée à les découvrir ! De plus, il y a un gros party qui se prépare au parc municipal ce soir. Je suis très excitée et je suis vraiment heureuse d’être ici pour fêter l’arrivée de l’année !

Le tout commence assez tôt avec las viudas ou les veuves, car il ne faut pas s’étonner que lorsque l’Año Viejo ou la vieille année meurt en Équateur, elle laisse une viuda ou une veuve, qui a besoin de soutien financier. Du moins, c’est la logique derrière cette tradition du nouvel an, en Équateur. Durant toute la journée du 31 décembre, vous verrez des gars qui s’habillent en femmes endeuillées, le plus souvent en robes noires et qui portent des perruques et du maquillage. Ils iront aux intersections ou aux places populaires et arrêteront les voitures, les passants en demandant de l’argent. Ils sont généralement très dramatiques, ils dansent et pleurent sur la mort de leur bien-aimé Año Viejo. Et l’argent qu’ils gagnent sera utilisé pour acheter de la bière ou de la boisson pour célébrer toute la nuit. Ils arrêteront votre voiture, vous tireront hors de l’auto et finiront par danser avec vous jusqu’à ce que vous leur donniez de l’argent… C’est hilarant, festif et super divertissant !

La nuit, en particulier dans les petites villes de l’Équateur, comme sur l’ile de San Cristobal aux Galapagos, il y a des célébrations, des danses sur les rues et aussi généralement sur la place principale. Tous les villageois sont bien habillés et se promènent dans les rues. À San Cristobal, on fête parmi les lions de mer qui dorment sur les trottoirs ou sur la rue car il n’y a pratiquement pas de circulation en voiture pour les empêcher de s’y installer et pour leur faire peur. De plus, sur les îles Galápagos, les feux d’artifice sont interdits car ils pourraient terrifier et blesser la faune et les animaux.

Après la soirée dansante sur la place principale du village et que minuit sonne, c’est le temps de brûler l’Año Viejo car en Équateur, c’est une tradition célébrée depuis très longtemps. À minuit, tout le monde sort les figurines Año Viejo ou les poupées de papier pour en faire un gros tas et les brûler dans la rue pour représenter la combustion de la vieille année qui se termine.

Cette grande fête pleine de créativité, d’humour et d’émotions est impressionnante à vivre mais surtout, elle est très touchante. Certaines personnes courageuses sautent par-dessus le feu trois fois, pour avoir de la chance pour la prochaine année à venir. C’est plus facile à faire si la pile est plus petite ou si vous avez bu toute la journée et toute la nuit.

Quand quelqu’un meurt, il laisse un testament, c’est classique. La mort de l’Año Viejo ne fait pas exception et la personne s’assure de laisser un testament écrit, parfois drôle pour la famille ou toute la ville. Le testament mentionnera des événements de la vieille année, les bons, les mauvais et aussi les drôles. Ceci consiste à lister des conseils que vous laisseriez à vos amis, votre famille ou à des célébrités pour qu’ils puissent faire de meilleurs choix pour la nouvelle année qui commence. Les testaments peuvent être écrits sous la forme d’une lettre, d’un poème, d’une chanson, etc. Ils peuvent être lus lors des fêtes de la ville ou de la famille et parfois sous forme d’affiches à côté de l’Año Viejo en papier mâché. Il existe également des concours pour que les gens soumettent leurs testaments et Año Viejo dans certaines villes et villages de l’Équateur. C’est définitivement un incontournable !

Brûler l’Año Viejo est le symbole de passer à autre chose, que vous en avez terminé avec l’ancienne année et que vous prenez un nouveau départ dans la nouvelle année. En majorité, il s’agit de poupées de papiers mâchés, généralement une imitation d’une personne; telle que des politiciens, des personnalités publiques, d’un dessin animé, de séries télévisées, de films ou d’un personnage célèbre. Les tailles varient et de nombreuses personnes fabriquent leurs propres Año Viejo en utilisant leurs propres vêtements et matériaux et le remplissent de papier journal. 

Moi, j’ai choisi de brûler un personnage de Superman, qui me rappelle mon métier en cinéma que j’adore mais aussi le superpouvoir, la force, le courage de voyager seule en tant que femme, en souhaitant que cela se poursuivre pour l’année à venir.

Pour en savoir plus sur mon séjour d’un mois en Équateur. cliquez sur ce lien sous la rubrique Équateur.

Bonne Année ! Feliz Año Nuevo ! Happy New Year !

Suivez moi sur Pinterest :


Un commentaire sur “Fêter le jour de l’an en Équateur

  1. Je ne connaissais pas du tout les traditions en Équateur, merci pour le partage. Le fait d’écrire un testament et de brûler la poupée apporte beaucoup de symbolisme au passage à la nouvelle année, c’est plutôt intéressant pour faire le bilan et commencer l’année du bon pied 😁

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :