San Blas, hamac et isla Pelicanos ( 8 Janvier 2017 )

Je me suis réveillé au son du coquillage qui disait que le petit déjeuner était servi. J’ai super bien dormi mais je me sens sale ça n’a pas de bons sens… Le sel, la brise de l’océan, le sable et l’humidité… Café et manger avant une bonne douche.
Au petit déjeuner, café instantané, œufs, une tranche de fromage orange et une crêpe. Après un bonne douche, je vais m’installer dans le hamac orange face à l’océan pour y lire toute la matinée. 
Après un bon dîner de poisson frit, riz, salade de légumes et choux… Nous partons sur île que je regarde toujours en face de la notre, la isla Pelicano. Ils l’appellent comme ça car il y a plein de pélicans qui y vivent. La plage est magnifique, la traverser prend 45 sec et faire le tour, moins de 5 minutes. J’en profites pour faire de la photo, il y a du soleil, les cuisiniers de ma cabañas pêchent au loin … probablement pour le souper. Il y a beaucoup de pélicans et c’est super de les voir plonger tête première dans l’eau pour manger. Je vois mon île, la isla Demar Achupud et j’en profite aussi pour la photographier car elle est très belle au soleil.

Je suis avec le même groupe qu’hier, c’est à dire tout ceux qui vivent sur Demar Achupud. Ils sont 15 panaméens, 5 couple, 1 abuela et 4 enfants. Ils me font sentir comme si j’étais de la famille, ils m’aident à entrer et sortir du bateaux, m’offre des bières et partage leur grignotines avec moi. Les panaméens sont vraiment le peuple le plus sympathique que j’ai rencontré, j’hésitais entre les péruviens et les balinais en première position mais les panaméens les bat à plein couture ! Que ça soit ici, perdu sur une île déserte ou bien à Panama City. Je suis bien triste de tous les perdre demain. Ça va être tranquille sans eux… Je me suis attaché.

 
La isla Pelicano est petite mais c’est magnifique, la plage de sable fin et blanc et l’eau turquoise et bleu profond. Je vais faire de la plongée avec mon masque de plongée rose… J’ai encore de la difficulté à l’ajuster et à ne pas avoir de buée dedans mais à chaque jour, je m’améliore. Donc, plongée et GoPro, je vois encore des milliers de petits poissons, des étoiles de mer et même un concombre de mer… Que j’aurais pu prendre mais je n’ai pas osé… C’est magnifique, malgré le fait que je suis encore la seule qui s’est faite manger ( piquer ) par des fourmis… Je vais finir par le croire que j’ai le « sangre dulce » ( le sang sucré ). Nous avons île pour nous seul, les 16 naufragés !! Je profites de mes amis pour perfectionner mon espagnol. Leur accent est facile à comprendre mais certain parlent très vite et je leur fait répéter souvent 🙂 


Je suis assise dans la hutte principale, dans la salle à dîner, j’écris mon blog, en regardant la isla Pelicano et les pélicans qui nous ont suivit et qui font des dizaines de plongeons devant moi. La cerveza est bonne, c’est mon dernier souper de groupe. J’espère qu’on visitera une nouvelle île demain… Deolindo me dit qu’on ira probablement au village mardi! 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s