El Dorado by night

J’ai effectivement peur des vagues, c’est la marée basse et elles sont déjà plus grosses que moi. Je prend une marche pour aller m’inscrire au souper du Eldorado. Je croise Oli qui me dit:  » Si tu ne vas surfer maintenant, tu n’iras jamais, d’ici la fin de ton voyage, ça va juste aller en grandissant… » Merde de merde ! Je me dépêche de retourner à mon hôtel pour me changer et prendre une planche.

Une fois arrivée, Alex est près de ma chambre, il se présente, pour la première fois, c’est son hôtel et nous parlons surf. C’est un local donc il sait de quoi il parle et il connait la place. Il me dit, prend ça relaxe ( facile à dire mais difficile à faire dans mon cas ) et dimanche si tu veux on iras surfer ensemble. Je lui raconte que je trouve les vagues trop grosses pour moi et que sans Batman, je n’y arriverais pas. Il me dit:  » Je ne sais pas si j’ai l’étoffe d’un super héro mais je peux bien essayer! Tu peux en attendant aller voir les compétitions pour passer le temps. Donc, je vais passer quelques heures assise sur un mur de pierre, entouré de locaux à prendre en photo les « heat » des gars et des filles avec ma Canon. Ça m’a fait passer ma journée plus vite et j’ai presque rien fait 🙂 Bravo

C’est le millieu de l’après-midi, je suis un peu rouge même si je suis restée à l’ombre. J’économise mon roman, donc je suis toujours couché dans un hamac, je download mes photos, j’écris mon blog tout en buvant une bière froide. J’ai hâte d’aller manger au ElDorado ce soir, j’ai oublié de demander c’était à quelle heure le service… donc une fois prête j’irais traîner au bar ou bien sur une chaise transat en regardant le couchez de soleil. J’ai vue 2 touristes partir de mon hôtel ce matin et ils sont au Eldorado, je suis un peu jalouse… Mais j’aime bien ici, Alex est super cool, genre Dude surfer boy et tout les employés sont gentils avec moi. J’ai même garder un bébé, celui de la femme de ménage et du serveur ce matin en déjeunant et faisant du net 🙂

Le souper au Eldorado était excellent, c’est un peu cher pour ici, si on compare… mais ici, il n’y a rien à dépenser. Les tiendas ne vendent que de l’eau, de la liqueur, des chips ect ect… Donc tout aussi bien allé passer du bon temps même si je paye un peu plus cher. Là-bas les gens me parlent, à mon hôtel il y a beaucoup de locaux en long weekend, ils sont sympathiques mais ils sont pratiquement tous avec leurs copines, ils me sourient tous mais personne ne viendra me parler, sauf ceux qui travaille ici. Donc au Eldorado, je parle avec les touristes, les employés qui sont tous locaux ou avec les quelques québéçois, tous des gars, je suis la seule surfergirl du Québec ici et je ne surf pas… C’est agréable de parler avec des gars de Montréal que d’autre chose que de hockey, on parle de surf, de voyage et de vagues. Je leur ai dit que j’irais finalement essayer la vague à Montréal, ils ont tous ri : « Si tu pensais réussir un bon sevrage de manque de surf, tu te trompes… prend ton char et roule jusqu’à Hampton avec une planche et un wetsuit…. » Bon, je vais essayer pareil vue que maintenant que je connais le proprio de KSF, je prendrais ma décision après. J’ai pris quelques verres au bar après le souper et je suis partie durant la petite averse. J’ai une rivière à traverser sur la plage et il fait noir même si j’ai ma mini lampe de poche avec moi. J’ai aussi appris une bonne chose, il y a un guichet automatique à El Tunco, donc plus besoin de me rendre à Libertad qui m’intéressait plus ou moins, je changerais peut-être d’avis si je ne surf pas, j’irais visiter, à la lumière du jour, je le sais tout le monde me le répète ! Mais je pense aller à El Tunco en bus c’est 0,50$ et visiter ce petit village de surfer, trouver le gros hôtel et le guichet à l’intérieur. J’attend à mardi car je guichet et probablement vide car c’est un long weekend. De toute façon, je ne suis pas mal prise, j’ai rien payer encore, tout est écrit sur une facture à mon hôtel et je dois encore des $$$ au Eldorado, ici on s’en fait pas trop.

Je ne sais pas finalement si je vais pouvoir surfer ici, l’un des québéçois plus expérimenté que moi disait avoir de la difficulté à passer le break, il fait le turtle roll mais c’est difficile. Donc, je m’imagine en panique, mon board au bout de mon leash et essayant de traverser toutes ces grosses vagues en pleurant. Je ne sais pas si Alex sera être mon super héro dimanche. La prochaine fois que je choisi une destination, je vérifierais les conditions de surf, je savais qu’ici ça pouvait être très gros mais trouver des infos sur le Salvador ce n’est pas facile. Je n’ai pas non plus d’option d’une autre plage… c’est pas aussi simple que le Nica ou le Costa. De plus, je commence à avoir des malaises au niveau de l’estomac et la digestion ! Je ne sais pas si c’est la salade mais bon, rien d’autre entre dans ma bouche à cette chaleur. Au pire, je vais revenir bronzée et plus mince J

Samedi sera encore une journée de repos, de hamac et lecture, de promenade sur la plage et je vais chercher cette Sabrina qui fait des massages. J’ai fait le tour du village de El Zonte en 7 minutes et j’ai pris mes photos ! Donc plus grand-chose à découvrir ici sauf essayer de relaxer. J’essais d’envoyer ce message demain à mon réveil, si le net fonctionne. Je me couche tôt, l’averse c’est transformer en orage, je vais écouter un film dans ma chambre sur mon ordi et una cerveza. Faire mon blog demain

Hasta la pronto !

952480-2 952481-2 952484-2 952485-2 952486-2 952487-2 952489-2 952490-2 952491-2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s