Surfer Girl !!

Bon, je suis ici à Hawai pour devenir une surfer girl !!!

Vendredi, leçon à 3h00m avec Javi dans les grosses vagues, il y a une belle swell à Waikiki, tout aussi bien en profiter pour combattre ma peur des grosses vagues et des wipe-out. Nous allons surfer sur la vague Old Mans, juste un peu plus en face du Diamond Head, c’est la marée basse et à cette endroit l’eau est profonde et sans récifs, ou presque.

J’ai la peur au ventre mais je dois faire mes preuves. Ce surpasser et vaincre ses peurs, c’est pas facile et ce n’est pas très rationnel. Tu veux combattre mais une fois face au problème, tout ce que tu veux c’est fuir… le plus loin possible…

J’arrive à la vague, je suis la seule débutante sur la vague, ici tout le monde à de l’expérience. Je suis la seule avec un instructeur… Hummm… mais qu’est-ce que je fais ici ! C’est tellement big !! Les vagues sont immenses quand elles passent en dessous de nous sans se briser, elle fait l’effet d’un manège… merde , je déteste les manèges !! LOL ! J’essais de me raisonner… J’y arrive un peu… je suis avec lui et c’est probablement la seule personne en qui j’ai confiance, il me connait, il s’est lire sur mon visage, il sait quand j’ai peur et quand j’abandonne… Malheureusement, je ne peux rien lui cacher.

J’arrive à faire des vagues, je tombe rapidement car j’ai pas confiance, parce que ça va vite et que j’arrive à me mettre dans une bonne position. J’arrive à faire une vague de 6’00 » avec lui, je suis sur la vague, il cri : Stand Up Gene, Stand Up !!! Il est debout près de moi et j’ai pas le choix, je me lève et nous faisons la vague en duo !! La plus grosse de ma vie, je suis super heureuse… Mais après… OMFG !!!

Je dois subir les 7-8 grosses vagues, elles me tombent dessus, j’ai moins peur qu’avant mais je reste sur place et je les prend sur la gueule une après l’autre. Je suis tétanisé ! Je ne peux pas bouger… la peur me fait rester sur place. La seule chose qui me permet de ne pas paniquer, c’est de laisser la planche derrière moi, accrocher à la cheville droite… et je plonge sous la vague seule… J’ouvre les yeux parfois, je vois que Javi est rester près de moi, je vois sa planche et son corps… Je sors, il me dit, embarque sur ton bord et bouge… je lui fais signe que je ne peux pas, j’attend la vague et je recommence… il reste… je fais ça 5-6 fois… je ne me rappelle plus… je lui cris : Je suis fatiguée… je suis fatiguée Javi ! Mais il en reste, encore une… une autre… une autre… la série est fini, j’embarque sur ma planche et je fonce vers le large et je n’arrête pas, je passe par-dessus avant qu’elle brise, je fonce et je n’arrête pas. Une fois trop loin… je reste, je m’assois et j’essais de me raisonner…

Il m’attend, je reviens vers lui et je pars à rire ! Il me dit : J’aime ce rire ! Il le sait, je me trouve ridicule, je lui dis : J’ai essayé de me sauver au Canada mais j’ai changé d’idée !! Ha ha ha !! On fait quelques vagues, je ne suis pas très à l’aise car le tourbillon de vagues recommence, c’est l’fun faire des grosses vagues mais faut savoir se relever, tourner et sortir de la zone de crash. Il essait de me convaincre de faire la tortue, j’ai peur, je ne sais pas pourquoi mais cette technique, je ne la sens pas… pas dans ces vagues… Mais c’est la seule solution pour avancer et sortir de là. Faudra que je passe par-dessus cette crainte aussi, faire la tortue, ça serait tellement plus simple.

Il me demande : Tu as peur des requins ? Je lui dis : Oui, beaucoup et toi ? Bon, qui aime les requins vous me direz… Pas grand surfeurs ! On discute un peu et à la fin exténuée, je lui dis, si je n’attrape pas cette vague, je me sauve vers la plage, il est presque 5h00pm et je suis vidée.

La bonne chose, si je pouvais quantifier ma peur sur 10. Je dirais que Mancora c’était 12 sur 10. Nicaragua 9 sur 10 et aujourd’hui 7.5 à 8 sur 10.

En soirée, je vais sur Facebook et je vois son statut : Aujourd’hui, j’ai vu un requin. Mais je n’ai pas dit un mot et j’ai continué à surfer. QUOI !!??? J’ai crier sur la rue, tout le monde me regardait… Ouf ! Une chance qu’il m’a rien dit…

Ah oui ! J’ai rencontré l’une de mes idole de surf, Keala Kennelly, on a jasé de Montréal, elle m’a signé un poster ect… après Taj Barrow (gagnant du Reef Hawaiian Pro 2011 au North Shore) me dit: « Tu as surfer aujourd’hui ? Tes yeux sont beaux mais aussi très rouge! » Comme une fille de 12ans, je leur dit que ça fait 2 semaines que j’attrape les vagues et que j’ai fait ma plus grosse aujourd’hui … bla bla bla !! J’ai eu six gros colleux 🙂 Miammmm c’est beaux des surfeurs !!

Donc vous imaginez bien que le samedi, je suis pas nerveuse, je suis presque malade de nervosité… J’essais de me changer les idées, j’écoute un film, je me repose, prend une marche et j’achète un tube pour mettre mes beaux posters signés par l’équipe Billabong hier.

J’arrive à la shop, Javi m’annonce que nous allons surfer sur la Publics mais qu’il y a des shadows ( les récifs sortent de l’eau, la marée est basse et on voit très bien tout les récifs) donc je dois faire attention quand je tombe ! Ok ! Bonne nouvelle, je connais bien cette vague et il n’y a pas de requins… jusqu’à preuve du contraire !!

Mais c’est quoi ça !!! C’est gros comme hier !! Je suis encore la seule débutante dans l’eau, avec mon instructeurs. Javi connait tout le monde, il me dit que tout les monde est cool, sauf 1-2 plus vieux, que je ne dois pas voler la vague mais je ne dois pas non plus en faire perdre aux autres, c’est-à-dire, si j’essais de l’attraper et que j’y arrive, je dois me lever ! Ok ! Mais elles sont immenses les vagues aujourd’hui ! Yeah !! Let’s go !

J’ai un peu moins peur, j’en essais quelques unes… je tombe rapidement mais je m’en sors plutôt bien, bon, j’ai eu aucune panique dans le crash zone et j’ai eu juste un mini wipe-out. Je fais mon possible pour sortir de là, mais quand tu te fais pousser sur les récifs… c’est un peu chiant… mon ‘’linch’’ pogne dans les roches, je me blesse, je saigne ect ect… mais bon, je reste plutôt calme et je remonte vers les vagues.

J’ai prise une belle et longue vague… très longue… assez longues pour passer près des recifs qui sortent de l’eau… À mon retour Javi me dit : tu as travailler fort pour celle là, vous étiez 4 à vous battre pour elle et c’est toi qui l’a eu ! Tout le monde était super content pour toi dans l’eau ! Wow ! Merci, c’était tellement euphorisant.

Javi est le meilleur instructeur que je connais. Probablement, car il me connait assez bien maintenant. Il me pousse au bout de mes limites et parfois ça me fait chier… mais c’est pour ça que je vais dans l’eau avec… sinon, j’avancerais jamais. Et il croit en moi, plus que moi… Tout ça pour vous raconter cette putain de grosse vague…

Javi me dit, elle est pour toi… vas-y ! Je me retourne et je vois un gros mur d’eau qui se forme derrière moi, il y a 2 surfeurs tout près de moi, coller sur moi et ils veulent aussi la vague… je suis sur le point d’abandonner… Javi le voit dans mon visage et je croise son regard… Il me dit : GO !!!!!!!!!! Et bien merde ! Je me lève, j’ai peur , je tremble mais je me lève, elle est grosse et puissante, je suis heureuse et terrifiée à l’idée de tomber, donc je reste le plus longtemps possible, je sors péniblement du crash zone et je retourne au large, derrière les vagues… Il me fait signe de revenir vers lui… Mais je me retourne et je vois une série de grosses vagues qui approchent, je me sens pas prête. Je reste là, assise sur mon board et je les monte et descend comme dans un gros manège, elles brisent près de Javi et des autres surfeurs… Après, je me dirige vers lui… Je ris et je lui dis, tu le savais que j’a bandonnerais la dernière vague, tu sais que je me suis levée car j’ai croisé ton regard et j’ai vue que je devais la faire pis je pense que les vagues que tu me donnes sont trop grosses pour moi et tu voulais que je reviens ici pour la grosse série de vagues… F**** You !!! en riant biensûr !! Il me dit : les vagues que je te donne ne sont pas trop grosses… tu l’as fait… Ouien… Ok… J’ai pas confiance en moi… Lui, oui !

Plus les journées avancent, plus je m’améliore… Dimanche, il ne travaille pas, je suis épuisée, je dois faire mes bagages et faire mes lavages avant mon départ demain après-midi pour le North Shore. J’espère qu’à mon retour, il y aura encore des grosses vagues pour aller pratiquer avec mon ami, mon Batman. Je sens de moins en moins la peur et je finirais par vouloir apprendre à faire la tortue !! Ma peur samedi, je dirais 5.5 sur 10. Je vais y arriver… Je travaille fort mais je vous dirais qu’un gros pourcentage de mon amélioration c’est faite grâce à lui. Un jour, je dirais, je suis une surfer girl grâce à mon ami Javier Bellido, il est une des personnes les plus marquantes de ma vie. Aloha au ia ‘Oe amigo, Mahalo.

923566-2 923567-2 923565-2 923564-2 923563-2 923562-2

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s