Recommencer à zéro

J’ai parfois un peu la tête dure, bon ok… j’ai souvent la tête dure… Par contre, je sais une chose… je n’ai pas toujours raison… je vous le jure… parfois je pense savoir… mais c’est faux.

Tout ceci se rapporte au surf… Comme une métaphore sur la vie, ma vie.

Je me rappelle d’avoir passé 3 semaines à essayer de me lever sur ma planche, car on m’avait dit : Tu es Goffy. Un an plus tard, je croise un Marseillais à Santa Teresa, Costa Rica… je suis au Costa depuis 2 semaines et j’essais de surfer Goffy… comme la première fois, duran un mois, au Costa 2008. Ce français un peu étrange mais très gentil, me donne une poussée dans le dos sur la plage… ? Il part à rire et me demande depuis combien de temps j’essais de surfer Goffy et si ça va bien… Euhhh non… je me fais royalement chier mais une fois debout, je suis la fille la plus heureuse du monde, donc j’essais encore et encore. Il me dit: Ça te tente pas d’essayer régulier, tu es droitière au surf… ?? Ah oui… Et hop… première vague et je suis debout… Je poursuis mon périple sur les routes du Costa Rica… Je n’ai pas beaucoup de succès mais j’essais…

Approximativement 7 mois plus tard, j’attéris à Honolulu, je veux aller à la Hans Hendemann Surf School, the best, sur le net et d’après mon fidèle Lonely Planet. Je marche sur la plage de Waikiki et je reconnais le logo sur un chandail, sans le savoir, je parle avec James, le manager de la shop. Je prend donc rendez-vous pour une leçon en privé pour 3h00pm.

J’arrive à la shop, sûr de moi, je me lève debout, je peux donc surfer ? Non ? James me présente Javi, il sera mon premier instructeur ici. Je lui dit: Je sais me lever debout, j’ai fait 2 mois au Costa Rica, je veux avancer et je ne veux pas faire les exerçices dans le sable ou sur une planche, je veux aller dans l’eau ( grosse bétise de ma part, les clients ont peut-être  »dans le business » toujours raison… mais pas cette fois, j’avais royalement tort )… à la place de faire ma fière, j’aurai due lui dire: je veux vraiment être une vraie surfer girl, tu peux m’aider ? Et là, j’aurais recommencer à zéro, pas cette année.

Nous sommes allée dans l’eau tout de suite, il m’a poussé et je me suis levé… ainsi de suite durant deux merveilleuses heures de plaisir à Waikiki. Durant mes 3 semaines là-bas, j’ai passée pas mal de temps dans l’eau… avec Jade entre autre…lui aussi… il m’a poussé… je m’amusais beaucoup…

À mon retour à Montréal, tout le monde me demandait: Tu sais surfer maintenant ? Je ne pouvais pas vraiment répondre oui… Si on ne me pousse pas, je ne me lève pas, donc si je ne peux pas attraper les vagues toute seule, je ne surf pas vraiment ???

Je suis accro, je veux attraper des vagues… mon coeur balance, Costa Rica pour une troisième fois ?? Panama ??? Non, le Pérou, combiner une destination de rêve et finir ça en surfant… Ça semble parfait. Je planifie mes 3 premières semaines, sur la route à la découverte d’un des plus beau pays du monde. En cours de chemin, tout le monde me parle de Mancora… Tu veux surfer pour tes deux dernières semaines, ne reste pas à Lima va à Mancora, le paradis des surfers ici. J’en parle à mon ami, c’est parti. Nous allons passer 2 semaines à Mancora à surfer, tout les jours.

Les premières journées se passent assez bien. J’ai toujours besoin de me faire pousser, je dois aussi faire avec les locaux, ils veulent la vague, ils te crient dessus et tasse toi de là, elle n’est pas à toi la vague… sans compter les méthodes étranges des instructeurs là-bas avec les touristes… on les pousse sur les vagues tout en restant accroché derrière avec des palmes dans les pieds pour diriger leur client. Et biensûr, ils ne me laissent aucune chance. Un certain moment, je me sens plus à l’aise, je fonce et j’arrive à faire ma place sur cette vague… la vague devient immense, puissante et elle vient en série… Je tombe, je reste dans la zone d’impact, je me noie… j’en suis certaine… après plusieurs coups sur la tête, je sors de l’eau en crise d’hyperventilation. Je dois y retourner, sinon c’est fini… et ça recommence encore et encore… Javi me dit: Ça suffit pour aujourd’hui, on sort, beau travail, ça pas été facile. Putain, mets-en… j’ai pensé mourrir au moins 23 fois aujourd’hui…

Le lendemain, on recommence, je tremble de peur sur ma planche… j’essais de reprendre confiance… après plusieurs tentatives, je me lève, je reviens toute souriante vers lui… Il le sait tout comme moi, je suis de retour 🙂 Mais ça ne dure pas longtemps… La vague revient en force, encore plus forte et puissante, je me bat mais cette fois je ne suis pas seule… Mon ami reste près de moi, c’était probablement plus dangeureux mais je le remercierais jamais assez d’être rester près de moi, cette fois-là. Nous finissons par sortir de l’eau avec l’aide de nos deux nouveaux amis argentins. C’était ma dernière journée de surf au Pérou, pour moi… Voir les gars s’amuser dans l’eau à tout les matins et au coucher du soleil, c’était tellement beau, j’en étais jalouse…

À peu près 8 semaines plus tard, départ sur un coup de tête au Nicaragua, finir mon apprentissage de mon espagnol et encore surfer ? Deux jours après mon arrivée, je rencontre Codo… mon nouvel ami et instructeur… pauvre-lui 🙂 La traumatisée du Pérou… La première leçon, nous avons passé 4 heures dans l’eau, dont plus d’une heure à juste manger les vagues dans face, en série, car il me dit: Si tu as peur, tu ne pourras jamais surfer, Mancora c’est Mancora… tourne la plage, si je ne vois plus de terreur dans tes yeux, on commencera à surfer…Ouf, probablement le plus difficile et exigeant instructeur de ma vie de surfeuse. Il a été patient, il a rit de moi, il m’a appris beaucoup… il ne le sait pas aujourd’hui mais je dois aller le revoir et lui montrer ce dont je suis capable maintenant… Il ne serait pas fière de moi car ce n’est pas dans sa personnalité, il me dirait plutôt: Il était temps, tu attrapes finalement les vagues et tu arrêtes de te lever trop tôt… je t’ai juste répéter ça durant des heures et des heures… tout comme les autres… Et il partirait à rire 🙂

De retour à Oahu, là c’est vrai… je dois apprendre à me lever toute seule, plus de pousser sur les vagues. Je dois dire merci à mon ami Javi, il est très patient avec moi et je cris parfois après lui si je sens une poussée… Il me répète patiemment les règles… ça ne doit pas être facile d’essayer de me faire comprendre… des fois, je suis découragée à sa place… Mais j’avance , j’évolue… pas aussi vite car la nature n’est pas de mon côté en ce moment…

Cette semaine Javi n’était pas sur île, donc je voulais poursuivre mon apprentissage et j’ai eu mes leçons avec Sean. Je ne sais pas… mais je ne dis rien avec lui… je me laisse faire… Première leçon, ça débute sur la ligne du trottoir, en face de la shop. La position des pieds, la positions des bras, diriger ma planche une fois debout. On change encore ma planche, plus longue, plus large, plus plat… On arrive dans le sable, même chose, transfère de poids sur les orteils, bras, jambes et pieds… Je lui dis: donc tu vas me pousser pour avancer et exécuter cette position sur ma plance. Il rit… Non, tu vas attraper les vagues et faire ça 🙂 Oups… LOL

J’y arrive, je prend les vagues et j’essais tout ce ça… Il me dit: prochaine leçon faudra revoir ton pop-up ( se lever debout ) Donc, je vais à la plage, avec Thanksgiving et les petites vagues… je n’ai pas fait grand chose… malheureusement 😦

Samedi, autre leçon avec Sean. Je dois apprendre à me lever debout… Non, mais c’est le monde à l’envers… j’apprend à prendre les vagues, j’apprend à bien me positionner debout et maintenant j’apprend à me lever debout… J’ai l’impression d’avoir appris à danser avant de marcher avant de me lever debout ? Non ? Une bonne chose, mon instrusteur apprend à être un meilleur professeur grâce à moi… au moins ma tête dure sert pour tous 🙂

Je rentre dans l’eau, les vagues sont parfaites, si elles pouvaient toujours être comme ça , je serais bien plus avancé dans mon apprentissage. Je prend les vagues, j’essais de ne rien oublier, les 3 vitesses, prendre la vague, une pause, mon pop-up et après danser avec la vague, avec bras et jambe. Utiliser la force de la vague et la suivre. J’y arrive, je dois encore penser beaucoup, à mes étapes. J’ai même pris une toute petite vague, à mon retour Sean me dit: Tu te rend compte , il y a 3 jours tu n’aurais jamais été capable de prendre cette vague… Wow… il a raison, je me suis levée et je me suis dit, putain elle est bien petite cette vague… elle l’était… j’ai pris toutes les vagues seule, j’essais de tout faire mais surtout de défaire toutes mes mauvaises habitudes… recommencer à zéro.

J’ai eu une des plus belle session de surf ce samedi, j’ai appris à respirer, à relaxer et maintenant je ne tousse plus, ou beaucoup moins. Tout est dans la respiration, je relaxe et je me lance… tout me paraît plus facile. Je ne me rend même plus compte des efforts pour attraper les vagues… c’est si facile avec la nature de son bord. J’ai même été prise plusieurs fois dans la zone d’impact, avec des vagues de plus en plus grandes, sans peur et sans effrayeur. Il me reste une chose maintenant à assimiler, c’est de ne pas m’abandonner à la peur, j’essais d’attraper la vague, je me retourne, je vois une grosse vague puissante et j’abandonne, je saute à l’eau… et après je m’en veux… Je dois tout assimiler, foncer et faire mes devoirs à la maison…

Cette semaine, je n’ai plus besoin d’un instructeur mais d’un coach. Je pense à mon ami Javi, il est patient et toujours encourageant… Il devra peut-être se montrer un peu plus ferme avec moi mais je suis certaine… si les vagues peuvent être aussi belles cette semaine, je vais progresser à la vitesse d’un éclair 🙂

Mahalo Richard, Françisco, Coco, Lulu, Jade, Codo, Sean & Javi

922109-2

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s