Ambassade du Canada à Lima

Javier finit par monter me chercher vers 6h40am… les yeux rouges comme moi… Lui, il est raide mort, inquiet… Et moi, j’ai beaucoup pleuré… « Gen, descends Nora nous prépare à déjeuner en bas… » Sa mère, Nora me dit de ne pas m’inquiéter… que tout ira bien…


Apres déjeuner nous partons avec la magnifique Beatles blanche 1964. Nous allons à l’Ambassade du Canada. On arrive, ils nous disent de patienter jusqu’à 9h00am, que finalement, les bureaux n’ouvrent pas à 8h00am. Vers 8h40am un homme arrive et demande à Javi : « Que faites-vous là? » Javi répond: « C’est une urgence, elle n’a plus rien… elle part dimanche…. » . Il nous répond: « On ferme à 13h00 aujourd’hui, c’est vendredi… Entrez… » Et là, on me donne le téléphone pour appeler ma famille, j’appelle mon frère JS pour voir le plan de match, les rassurer, me faire rassurer et aussi convenir d’un montant d’argent que j’ai besoin pour mon retour. Après, on passera des heures à remplir des papiers, à aller au coin de la rue faire faire des photos de passeport, chercher de l’argent après un transfert de ma famille avec Western Union, imprimer mon billet d’avion pour dimanche, refaire mon visa, revenir à l’Ambassade du Canada et donner d’autres noms de références… Ils vont tous les appeller… Je me croise les doigts… Ma meilleure amie Mélanie répond, elle est la première. Ils lui poseront des questions et elle devra y répondre, et avoir les mêmes réponses que moi. Une autre amie, NathB répond et je lui parle… car elle a insisté auprès de l’agent de l’Ambassade qui s’occupe de mon cas, de me parler… Mon autre meilleure amie, Julie répond… Mais, ma copine Corinne ne répond pas… Ça me prend 4 références et aucun membre de ma famille est éligible malheureusement. Javi demande s’il peut prendre la place de Corinne. Ça fonctionne ! On attend dans la salle d’attente… Javi essaie de me faire rire… mais je pleure… Je suis complètement épuisée… On s’endort sur les divans dans le hall d’entrée… tout le monde me dit que ça va aller… Ça prend quelques heures… Je fais quelques crises de panique… et parfois je vais vomir aux toilettes. Javi est patient avec moi et fait comme quand j’avais peur dans les vagues… je suis chanceuse d’être avec lui ici…


Pis je lui dis : « On va voir l’hostel, elle est a côté d’ici… pour voir s’ils ont une chambre libre pour moi, pour ce soir ? » Je sais que je suis la bienvenue chez lui… mais ce soir, il n’y aura personne à la maison. Je me sens mal. On arrive devant l’hostel, il est blindé, immense, entouré de barbelée, je ne me sens pas super confortable mais ça va… Je pense que je subis le contre-choc de ce qui m’est arrivée hier. Je lui dis que je suis prête et que je plonge comme dans les grosses vagues. J’ai enfin mon passeport d’urgence et plusieurs photocopies en poche…

Il va récupérer l’argent que mon frère JS lui a envoyer par Western Union, car sans carte d’identité, je ne peux pas recevoir d’argent et sans argent…pas de passeport d’urgence… Par chance qu’il est là… Je finis par sortir de l’Ambassade du Canada à Lima vers 12h40, avec ma feuille, qui est officiellement mon passeport d’urgence et de l’argent comptant. On va chercher mon stock chez lui… le peu qu’il me reste… en fait, c’est un petit sac remplie de souvenirs achetés lors de mon roadtrip de Lima à Cuzco sur 2 semaines, des souvenirs et des accessoires de laine d’alpaga pour moi et mes amies. Je remercie son père qui est présent. Javier me fait jurer de revenir si ça ne va pas… « Oui, promis Javi, passe une belle soirée et je t’appelle demain… Merci pour tout et remercie tes parents encore une fois pour moi  » On marche… il me choisit un bon taxi… j’ai la chienne… Il me dit :  » Ça va aller, t’as déjà fait pire cette semaine…  » Il me fait un gros colleux et un clin d’oeil… ça sera ma deuxième peine d’amour de mon voyage au Pérou…

Pour voir ma première peine d’amour au Pérou, lire mon texte précédent en cliquant sur ce lien…


Arrivée à l’hostel, non sans avoir eu peur du chauffeur de taxi qui me fixait toujours dans le rétroviseur… et après qui… j’hurle des insultes en espagnol… car qu’il n’écoute pas mes indications. J’arrive à l’hostel, sans bagage sauf un petit sac de plastique remplie de souvenirs. Je n’ai plus envie d’être ici… mais c’est fait… je vais aller jusqu’au bout de ce voyage. Je mets de l’argent dans ma brassière et je pars acheter de quoi survivre jusqu’à samedi dans la nuit… Non sans crainte, mais bon… J’y arrive… comme avec le surf…


Maintenant, je crois que je dois laisser l’ordi aux autres à l’hostel… Je pense en plus, que j’ai des compagnons de chambre et quand je dis compagnons… je pense que mon dortoir est mixte… donc si c’est le cas… Je vais probablement partir… ailleurs… je n’en sais pas trop… je ne suis pas prête… Je redonnerais… des nouvelles plus tard ou demain…

Suivez moi sur Pinterest :

Un commentaire sur “Ambassade du Canada à Lima

  1. Ping : Nicaragua sous peu !! | Surfer girl around the world

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :